Conseil municipal du 26 octobre : face au refus de débat démocratique, l’opposition quitte la séance

Sainte-Livrade, comme de nombreuses villes, doit relever le défi du commerce en centre-ville et lutter contre une désertification qui nuit à son développement.

Consciente des enjeux, et parce que les équilibres commerciaux du centre-ville sont fragiles, l’opposition a souhaité approfondir la proposition du maire de verser 7500€ à une association censée détecter des futurs commerçants parmi les livradais et de payer les loyers de ces éventuels commerces pour 6000€.

Payer pour installer un commerce… qui provoque la fermeture de celui qui existe

Le maire prétend que les candidats se bousculent mais nous sommes circonspects sur l’efficacité de l’opération dont le coût est plus assuré que le résultat. En cas de projets portant sur des activités existantes, nous avons soulevé le risque de distorsion de concurrence, les nouveaux venus étant avantagés par le paiement des loyers par la mairie. De notre point de vue, il est inacceptable de payer pour installer un commerce qui provoquerait la disparition d’un existant.

« Partez et ne revenez pas ! »

Face à nos légitimes questions, le maire affirmait qu’il ne voyait aucun danger dans l’installation d’une quatrième boulangerie pour les trois qui existent et s’en prenait à l’opposition. En réaction à ses propos agressifs et déplacés, nous avons fait le choix de quitter la séance sous les insultes de ses partisans présents dans le public. Au lieu de ramener le calme dans ses troupes, perdant décidément toute retenue il nous lançait : « partez et ne revenez pas, la prochaine fois, on sera mieux sans vous ! ».

Malaise dans la majorité à ce moment précis : sans la présence des membres de l’opposition tous présents, plus de quorum en raison du grand nombre d’absents dans la majorité. Sans quorum, le maire a été contraint de lever la séance sans pouvoir finir l’examen des rapports restants. Belle ironie du sort pour celui qui présentait en début de séance « Le guide du bien-vivre ensemble »

Le sujet du commerce en centre-ville méritait un autre comportement de la part du Maire et nous nous ne pouvons que regretter son manque d’ouverture d’esprit, néfaste au débat et aux affaires de la ville.

Partages